octobre 15, 2019

La France, première consommatrice de déchet plastique

7 minutes de lecture 0 Commentaires

On estime que 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, dont au moins huit millions de tonnes aboutissent dans nos océans.

Chaque morceau de plastique prendra des centaines d'années à se décomposer, prenant de l'espace dans les décharges, empoisonnant les plans d'eau, la terre et les animaux marins et terrestres.

L'Union européenne (UE) travaillerait à l'interdiction de tous les plastiques à usage unique, y compris les pailles, les gobelets à emporter, les ballons, les assiettes et même les cotons-tiges, afin de résoudre le problème des déchets plastiques.

La France et sa consommation en plastique

bouteille recyclable

La France s'est déjà ralliée à cette interdiction, visant à interdire complètement la production de ces plastiques à usage unique d'ici 2020.

"Ici, en France, nous avons environ un à cinq milliards [de tonnes de plastique]. C'est énorme ", déclare Arash Derambarsh, militant environnemental. "Nous avons adopté une loi en France en 2015, selon laquelle les supermarchés ne sont pas autorisés à vendre des sacs plastiques d'une certaine taille dans les supermarchés et certains magasins. Pourquoi ? Parce que nous essayons de générer une révolution écologique."

Mais quelles alternatives au plastique alors ?

Il en existe plusieurs, le verre et l'inox. L'avantage de l'inox est qu'il est 100% recyclable et réutilisable à vie. Très résistant, il ne s'abîme pas. De plus, il se décline sous toutes les formes dont nous avons besoin au quotidien. Bouteille, mugs, boîte alimentaire, paille et sans aucun danger avec la santé car 0 produit chimique. Vous pouvez découvrir notre collection de bouteille en inox, de notre boutique.

Partout au pays, les startups capitalisent maintenant sur l'opportunité de combler ce créneau avec toute une gamme de bio-plastiques. Il s'agit notamment du plastique produit à partir d'algues et d'algues marines, de canne à sucre et même de lait - conçu pour essayer de remplacer les plastiques nocifs à base de pétrole.

L'utilisation de matériaux biologiques permet à ces nouveaux produits en plastique de se décomposer sur des périodes plus courtes après utilisation, ce qui, dans certains cas, réduit le temps de décomposition de plus de 500 ans à seulement quatre mois.

Bien que beaucoup de ces développements n'en soient qu'à leurs débuts, cela marque le début d'une révolution plastique alternative où les plastiques peuvent être créés à partir d'une gamme étonnamment inhabituelle de matériaux naturels.

Nicholas Moufflet est un ingénieur qui a développé une "bouteille végétalienne" à base de canne à sucre. Les bouteilles ont été un succès, avec deux millions de commandes pour la seule année 2017 et des attentes plus élevées pour 2018.

Si les prix de production - les bouteilles coûtent 25 % de plus à produire que les plastiques traditionnels - restent une préoccupation et un défi pour Moufflet et les autres producteurs de plastiques naturels en France et dans le monde, le résultat final en vaut la peine.

Mais est-il réaliste de penser qu'on peut arrêter complètement d'utiliser le plastique ? 

"Oui, mais ça va prendre du temps, dit Derambarsh. "Pour que cela se produise, il faudra qu'il s'agisse d'un mouvement mondial de citoyens et de décideurs politiques, mais aussi d'entreprises, car les lobbyistes ont beaucoup d'influence. Il est donc nécessaire que les décideurs politiques disent aux lobbyistes : "Non, mais nous vous aiderons à faire autre chose".

La pollution plastique, à qui la faute ?

Pollution plastique

La pollution plastique est un problème entièrement d'origine humaine, le plastique à usage unique étant jeté et déversé dans les décharges et l'océan à un rythme sans précédent. Et ce, malgré le fait que certains plastiques sont recyclables, ne serait-ce qu'une ou deux fois.

La pollution plastique constitue une menace majeure pour la vie aquatique en particulier, les océans de certaines régions du monde étant étouffés par les débris de plastique, ce qui cause de nombreux décès parmi les poissons, les tortues et les oiseaux marins.

Les questions des émissions et de la pollution plastique sont malheureusement fortement politisées, ce qui signifie que les progrès pour réparer les dommages causés à l'environnement peuvent être lents.

La France est un pays européen qui s'efforce publiquement de réévaluer et d'améliorer son impact environnemental en réduisant ses émissions et ses déchets plastiques. Vous trouverez ci-dessous un résumé des objectifs actuels du pays pour s'attaquer au problème des émissions et du plastique.

40 % des emballages plastiques ne sont utilisés qu'une seule fois avant d'être jetés, et moins d'un cinquième du plastique est recyclé dans le monde. L'Europe recycle 30% de ses déchets plastiques, la Chine 25% et les Etats-Unis seulement 9%. Cependant, bien qu'elle soit avant-gardiste dans sa démarche de lutte contre la pollution, la France se classe au deuxième rang des pays européens pour le taux de recyclage des plastiques, avec 25,5 %.

Les lois futures ?

L'UE envisage d'interdire tous les produits en plastique à usage unique, qu'il s'agisse de pailles, de gobelets à emporter et autres emballages alimentaires, de ballons, d'assiettes ou de cotons-tiges. Cependant, la France s'est déjà ralliée à cette interdiction, s'étant fixé pour objectif d'interdire complètement le plastique à usage unique d'ici 2020.

S'adressant à la chaîne d'information Al Jazeera, Arash Derambarsh, défenseur de l'environnement, a parlé de l'ampleur du problème du plastique en France.

En outre, la France prévoit de rendre les bouteilles en plastique recyclé moins chères que celles en plastique vierge en appliquant un taux de TVA moins élevé sur les bouteilles recyclées, ce qui incitera financièrement les acheteurs à acheter des produits en plastique recyclé.

Réduire les émissions polluantes de la France

Comment la Chine s'attaque à la pollution par le plastique et aux émissions de gaz à effet de serre
Les plastiques et les dangers de la contamination des aliments, des boissons et de l'environnement par les additifs plastiques
Le recyclage du plastique s'accélère : Valio apporte du plastique recyclé aux emballages alimentaires
En juillet 2017, le ministre de la Transition écologique et solidaire a dévoilé le Plan climat du gouvernement.

En 2018, un projet de Stratégie nationale à faible émission de carbone (SNBC) du pays a été rendu public. Il indique que les transports sont responsables de 28 % des émissions de gaz à effet de serre du pays, le secteur du bâtiment de 20 % et l'agriculture de 19 %.

La SNBC inclut des objectifs et des méthodes spécifiques pour chaque secteur ayant une part significative dans les émissions de gaz à effet de serre en France.

Objectifs en matière de transport 

L'objectif pour les transports est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 29 % d'ici 2024-2028 par rapport aux taux de 2013.

La France entend agir dans ce sens en améliorant l'efficacité de ses véhicules, en favorisant le développement de quotas de véhicules à faibles émissions dans les transports publics et en rechargeant les infrastructures des véhicules électriques. Elle prévoit également de promouvoir des alternatives à l'utilisation de la voiture pour le transport, y compris des incitations fiscales pour le vélo.

Cibles pour le secteur du bâtiment

L'objectif pour le secteur du bâtiment est de réduire les émissions de 54 % d'ici 2024-2028 par rapport à 2013 et de réduire la consommation d'énergie de 28 % d'ici 2030, par rapport à 2010.

Pour ce faire, la SNBC déclare qu'elle rénovera les bâtiments d'ici 2050 selon des normes d'efficacité élevées et qu'elle accélérera la gestion de la consommation d'énergie, ce qui comprend le développement et le raccordement de compteurs intelligents, afin d'aider les industriels à identifier la consommation d'énergie cachée et les appareils les moins efficaces pour pouvoir choisir ceux qui sont plus efficaces.

Objectifs en matière d'agriculture et de foresterie

L'objectif pour l'agriculture et la sylviculture est de réduire les émissions agricoles de 12 % d'ici 2024-2028 grâce au projet agro-écologique, de stocker et de conserver le carbone dans les sols et la biomasse, et de consolider les effets de substitution matière et énergie.

Pour atteindre cet objectif, la SNBC déclare qu'elle accélérera la mise en œuvre du projet agro-écologique en développant des pratiques culturales et d'élevage qui permettent de réduire les émissions, de diminuer la quantité d'azote excédentaire en utilisant des engrais azotés synthétiques et d'augmenter la quantité de produits issus de sources naturelles en exploitant davantage le bois de manière durable.

La SNBC indique également que la France vise à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 9 à 10 Mt par an au cours des 35 prochaines années.

Objectifs environnementaux pour la capitale

La Ville de Paris a fixé les objectifs suivants dans son Plan Climat pour la période 2020-2030 :

Réduire les émissions locales de gaz à effet de serre de 50 % (par rapport à 2004)
Réduire l'empreinte carbone de Paris de 40 % (par rapport à 2004)
Réduire la consommation d'énergie de 35 % (par rapport à 2004)
Avoir 45 pour cent de la consommation d'énergie provenant d'énergies renouvelables
Devenir une zone sans combustible fossile et sans mazout de chauffage domestique
Se conformer aux recommandations de l'OMS sur la qualité de l'air.
Pour 2050, les objectifs fixés pour Paris incluent la réduction à zéro des émissions locales de gaz à effet de serre et la réduction de 80 % de l'empreinte carbone de la ville.

Paris vise également l'abandon total des véhicules à moteur diesel d'ici 2024 et des véhicules à essence d'ici 2030.

Pour résumer

La réduction des émissions et de la pollution plastique présente un certain nombre d'avantages pour tout pays. Pour la France, il s'agit notamment d'économiser l'énergie dans tous les secteurs, d'utiliser de nouveaux modes de transport propres, de stimuler l'économie circulaire par la promotion du recyclage et de l'éco-conception, d'accroître le PIB du pays et d'accroître le nombre d'emplois disponibles pour ses citoyens. Bien entendu, l'environnement dans son ensemble bénéficiera également d'une réduction des émissions et de la pollution plastique, et la France entend être à l'avant-garde de la poussée vers une société plus propre et plus verte dans l'UE.

Découvrez notre boutique, en inox, une alternative au plastique idéale. Tendance et sans aucun produit chimique. Des articles pour petits et grands.inox ecologie



Voir l'article entier

Comment Faire des Masques Maison pour le Visage inox ecologie
Comment Faire des Masques Maison pour le Visage

septembre 13, 2020 4 minutes de lecture 0 Commentaires

Voir l'article entier
Soin Cheveux naturel
Soin Cheveux naturel

août 25, 2020 4 minutes de lecture 0 Commentaires

Voir l'article entier
Acné : Gommage Recette maison
Acné : Gommage Recette maison

août 14, 2020 4 minutes de lecture 0 Commentaires

Voir l'article entier