octobre 13, 2019

Dégâts du plastique sur les coraux

7 minutes de lecture 0 Commentaires

Qu'est ce que les récifs de coraux ?

Importance des récifs coralliens

Fonctions des récifs coralliens : Les récifs coralliens sont importants pour de nombreuses raisons différentes, outre le fait qu'ils sont censés contenir les écosystèmes les plus divers de la planète. Les coraux ont les fonctions suivantes :

  1. Protéger les côtes des effets néfastes de l'action des vagues et des tempêtes tropicales
  2. Fournir des habitats et un abri à de nombreux organismes marins
  3. Source d'azote et d'autres nutriments essentiels pour les chaînes alimentaires marines
  4. Aide à la fixation du carbone et de l'azote
  5. Aide au recyclage des nutriments.

C'est pourquoi un grand nombre d'espèces marines vivent dans les récifs.

Parmi les autres raisons pour lesquelles elles sont si importantes, mentionnons :

  1. L'industrie de la pêche dépend des récifs coralliens car de nombreux poissons y fraient et les juvéniles y passent du temps avant de se rendre en haute mer.
  2. La Grande Barrière de Corail génère chaque année plus de 1,5 milliard de dollars pour l'économie australienne, grâce à la pêche et au tourisme.
  3. L'étude des récifs coralliens est importante pour fournir un compte rendu clair et scientifique sur les événements climatiques survenus au cours des dernières années. Il s'agit notamment d'enregistrements des tempêtes majeures récentes et des impacts humains qui sont enregistrés par les changements dans les schémas de croissance des coraux.

Importance de la santé des écosystèmes 

recifs de coraux

Sur cette photographie, le corail, est terne car il se meurt à petit feu. Les micro-plastiques, pénètrent le corail, se qui engendre des petites coupures. Les infections, s'installent, et le corail se terni pour mourir.

La réduction de la biodiversité par l'extinction d'espèces entraîne inévitablement la dégradation de la santé et de la fonction des écosystèmes. Des écosystèmes sains sont essentiels pour nous fournir :

  1. les ressources naturelles, comme les aliments et les médicaments les services dont nous dépendons
  2. Le recyclage et la purification de l'eau et de l'air
  3. La création de sols et la décomposition des polluants
  4. Les activités sociales, culturelles et récréatives, comme celles que l'on trouve dans nos nombreux parcs nationaux uniques, nos aires de patrimoine mondial
  5. Les autres endroits spéciaux que nous aimons visiter une grande diversité d'espèces.

Une gamme diversifiée d'espèces fournit un plus grand bassin génétique, offrant aux communautés naturelles des options de survie lorsque les conditions environnementales et climatiques changent. Les espèces évoluent au fil du temps à mesure que la sélection naturelle favorise la " meilleure " de ces options de survie. Par conséquent, l'extinction constitue une plus grande menace pour les espèces dont la diversité est limitée.

Les espèces existantes doivent être conservées car les scientifiques ne savent pas tout ce qu'il y a à savoir sur toutes les espèces. Une espèce peut jouer un rôle crucial dans un écosystème et, si elle est éliminée, tous les organismes de cette communauté peuvent en ressentir les effets. Plus le nombre d'espèces est conséquent, plus la diversité génétique d'un écosystème est grand, moins l'élimination d'espèces individuelles aura d'impact.

La santé, la gestion et la conservation de la biodiversité est un enjeu fondamental pour l'humanité, un véritable défi pour la biologie aujourd'hui. Les principaux facteurs qui affectent la santé et le fonctionnement de notre Grande Barrière de corail sont le changement climatique et la pollution.

Les stratégies pour protéger notre récif

pollution plastique

Des milliards de morceaux de plastique sur les récifs coralliens font exploser les maladies, selon les recherches. Une nouvelle étude majeure estime que 11 milliards de morceaux de plastique contaminent les récifs vitaux et provoquent des infections : C'est comme la gangrène ", avertissent les scientifiques.

De nouvelles recherches ont révélé que des milliards de morceaux de pollution plastique s'accrochent aux récifs coralliens, faisant grimper en flèche les taux de maladies. Cette découverte aggrave les dommages causés sur une population qui fait déjà face à une menace existentielle du fait du réchauffement causé par les changements climatiques.

Les scientifiques ont examiné 125 000 coraux dans la région Asie-Pacifique, qui abrite la moitié des récifs du monde, et ont découvert que 89 % de ceux qui étaient encrassés par le plastique souffraient de maladies. Sur les récifs sans plastique, seuls 4% des coraux étaient malades.

Ce travail est très important car il est le premier à examiner l'impact du plastique sur les maladies de tout organisme marin et le premier à produire une estimation à grande échelle de la quantité de plastique qui pollue le fond marin. Les récifs coralliens de la région sont contaminés par 11 milliards de morceaux de plastique, selon les recherches.

Au moins 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans l'océan chaque année et polluent aujourd'hui même les coins les plus reculés. Les microplastiques, qui se forment lorsque les plastiques sont cassés, peuvent être confondus avec de la nourriture par les créatures marines et les premières études ont montré que cela cause des dommages.

Le blanchissement des récifs coralliens : " la nouvelle normale " et une menace fatale pour les écosystèmes

plastique sous marin pollution

Les scientifiques qui ont mené la nouvelle étude n'avaient pas l'intention de faire de la recherche sur le plastique, mais ils ont été confrontés à celui-ci dans toutes les régions qu'ils ont étudiées. La corrélation entre la pollution plastique et les taux élevés de maladies était très frappante et les chercheurs pensent que des fragments de plastique tranchants coupent les organismes coralliens, tandis que les tissus plastiques les étouffent et bloquent la lumière et l'oxygène.

"Les coraux sont des animaux tout comme vous et moi - ils deviennent blessés puis infectés ", a déclaré Joleah Lamb, de l'Université Cornell aux États-Unis, qui a dirigé la nouvelle recherche, publiée dans la revue Science. "Les plastiques sont des vaisseaux idéaux pour les micro-organismes, avec des fosses et des pores, donc c'est comme se couper avec un couteau vraiment sale."

Pendant les plongées, les scientifiques ont trouvé des objets allant des chaises en plastique aux couches pour bébés en passant par une serviette de marque Nike : "J'ai vu un gros Nike blanc, juste là où se trouvait la maladie et j'ai pensé : "Oh mon Dieu, ce n'est pas génial" déclare une des scientifiques, désemparé.

Elle a dit qu'une fois qu'un corail est infecté, la maladie se propage généralement à travers la colonie : "C'est comme avoir la gangrène sur l'orteil et la regarder manger le corps. Il n'y a pas grand-chose que tu puisses faire pour l'arrêter. Si un morceau de plastique s'emmêle sur un corail, il a de très mauvaises chances de survie."

Les récifs coralliens ne sont pas seulement une merveille du monde naturel, qui abrite une myriade de créatures spectaculaires, mais ils sont également vitaux pour au moins 275 millions de personnes qui en dépendent pour leur alimentation, la protection de la côte contre les tempêtes et les revenus du tourisme. Les scientifiques ont dit qu'il est "vital" de réduire la pollution plastique.

Les logos des géants de la fabrication, comme Nike, se trouvent au fond de l'océan et si c'était le vôtre ?

degat plastique sous marin recifs de corails

L'équipe internationale de scientifiques a examiné les coraux répartis sur 159 récifs au large des côtes de l'Indonésie, de la Thaïlande, du Myanmar et de l'Australie entre 2011 et 2014. Ils ont trouvé du plastique collé sur un tiers des spécimens individuels, le problème étant bien pire sur les récifs indonésiens que sur la Grande Barrière de corail en Australie, où les déchets plastiques sont mieux gérés.

Les maladies particulièrement associées au plastique étaient l'érosion du squelette, les syndromes blancs et la maladie de la bande noire. Les coraux aux structures ramifiées complexes, qui constituent des niches "nurseries" cruciales pour les jeunes poissons, étaient huit fois plus susceptibles d'avoir du plastique emmêlé.

Les scientifiques n'ont pu enregistrer que des pièces de plastique de plus de 5 cm de long, et n'ont donc pas évalué l'impact des micro-plastiques. Les scientifiques ont aussi prévenu : "Il y a beaucoup d'autres polluants [comme les produits chimiques toxiques] dans l'eau qui sont probablement aussi nocifs que le plastique - on ne peut tout simplement pas les voir."

Le professeur Terry Hughes, de l'Université James Cook en Australie et ne faisant pas partie de l'équipe d'étude, a déclaré : "Je n'avais jamais pensé aux morceaux de plastique comme vecteur de maladie à partir de la bave qui les enrobe, mais l'étude montre de façon convaincante que les coraux empêtrés dans le plastique sont 20 fois plus susceptibles d'être infectés."

Une équipe de scientifique, dirigée par Hughes a publié des travaux avertissant que les blanchissements répétés sont maintenant " la nouvelle normale " en raison du réchauffement climatique et représentent une menace fatale pour les récifs. "La nouvelle étude montre que les récifs éloignés ont beaucoup moins de plastique et de maladies. Malheureusement, il n'y a nulle part où se cacher du réchauffement climatique, et même les récifs les plus vierges sont vulnérables au blanchissement ", a-t-il dit.

Alasdair Edwards, de l'Université de Newcastle, au Royaume-Uni, et qui n'a pas non plus participé à la nouvelle étude, a déclaré que l'impact combiné des maladies liées aux plastiques et du changement climatique pourrait être très grave " Le réchauffement des océans reste la principale menace pour les coraux, mais cet article montre que dans les zones plus touchées par les humains, comme en témoignent les débris plastiques, la possibilité que les coraux se remettent du blanchissement massif et du décès pourrait être gravement compromise. Les coraux ont besoin de toute l'aide possible. Le seul aspect encourageant du problème de la pollution plastique était que les gens peuvent agir directement : "Le message à retenir pour les particuliers est d'être plus attentif à la quantité de plastique à usage unique que vous utilisez et de réfléchir à la destination de votre plastique. Ces petites choses ont de l'importance."

Les chercheurs ont également estimé que la pollution plastique qui ternit les récifs coralliens en Asie-Pacifique s'élèvera de 40 % d'ici 2025 à 16 milliards de morceaux, à moins que des mesures soient prises. Le nombre réel est probablement plus élevé, car la Chine et Singapour n'ont pas été incluses dans l'analyse.

Alors que la crise s'intensifie....

pollution plastique sous marin

Dans notre monde naturel, il y a beaucoup de média qui refuse de ses détourner de la catastrophe climatique et de l'extinction des espèces. Les reportages sur l'environnement est une priorité, pour certains journalistes mais il ne sont pas assez nombreux. Les reportages sur le climat, la nature et la pollution l'importance qu'ils méritent, des histoires qui, souvent, ne sont pas rapportées par les autres médias. Les scientifiques et les médias se doivent de travailler ensemble pour être tenue au courant de ce qu'il se passe de l'autre côté du globe.

Éveillons nos esprits, et conscience car nous vivons, à côté de la plaque parfois en oubliant que si nous sommes en haut de l’échelle alimentaire, c'est qu'en dessous, il y a tout un tas d'espèces, qui grâce à eux, nous sommes en bonne santé. Prenons soin d'eux ! Et arrêtons le plastique, commençons par une transition, c'est la meilleure chose à faire.
Vous voulez agir concrètement ? Signer la pétition pour lutter contre les pailles en plastiques



Voir l'article entier

Comment Faire des Masques Maison pour le Visage inox ecologie
Comment Faire des Masques Maison pour le Visage

septembre 13, 2020 4 minutes de lecture 0 Commentaires

Voir l'article entier
Soin Cheveux naturel
Soin Cheveux naturel

août 25, 2020 4 minutes de lecture 0 Commentaires

Voir l'article entier
Acné : Gommage Recette maison
Acné : Gommage Recette maison

août 14, 2020 4 minutes de lecture 0 Commentaires

Voir l'article entier